L’étanchéité des toitures-terrasses

Définition : ouvrage couvrant un espace clos et habitable.

Les toitures-terrasses comprennent :
les toitures inaccessibles et les toitures-terrasses techniques, y compris les toitures de forme non conventionnelle, par exemple les dômes…
les toitures accessibles au trafic piétonnier, même sévère (exemples : toitures-terrasses à caractère privatif / collectif, parvis, accès d’immeuble, terrasses avec dalles sur plots, gradins…)

Réglementation européenne

Agrément Technique Européen – Marquage CE
Les systèmes d’étanchéité liquide pour toitures-terrasses accessibles ou non sont soumis à un Agrément Technique Européen (ATE) dont l’arrêté d’application en France remonte au 3 avril 2002.
Après une période transitoire d’adaptation, le marquage CE qui en découle est devenu OBLIGATOIRE depuis le 1er janvier 2005.
L’ATE est une spécification technique. Il atteste de l’adéquation à l’emploi des systèmes d’étanchéité liquide dans leur application en étanchéité de toitureterrasse.
Au delà de l’adéquation à l’emploi des systèmes d’étanchéité, l’ATE classe les systèmes par catégorie selon leurs performances

Qu’est que le marquage CE ? C’est la conséquence pour un produit de la construction de sa conformité à un ATE et de la certification de sa fabrication. …

Réglementation française :

I / Normes DTU : en particulier :
NF P 84-204 (DTU 43.1) Etanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine.
NF P 84-208 (DTU 43.5) Réfection des ouvrages d’étanchéité des toituresterrasses ou inclinées.
NF Pl 0-203 (DTU 20.12) Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité.
Ces documents ne visent pas les systèmes d’étanchéité liquide mais trouvent emploi, par analogie, dans leur domaine.

En bref
Pour la France, il y a 2 niveaux d’homologation cumulatifs pour les systémes d’étanchéité liquides des toitures-terrasses qui doivent ainsi présenter :Une homologation de l’Union Européenne dans le cadre de l’ATE – marquage CEUne homologation française en vue de l’accès à la couverture du risque de la garantie décennale sous la forme du Document Technique d’Application/Avis Technique et/ou Cahier des Clauses Techniques visé.

Il/ Exigence française / garantie 
L’ATE n’a pas pour vocation de définir le mode d’intégration à l’ouvrage des systèmes ou produits, de marquer les limites de leur emploi ou de préciser leur mise en œuvre.

En France, c’est le rôle des règles de l’art qui sont fixées par les Documents Techniques Unifiés (DTU), les Cahiers des Prescriptions Techniques, les Règles Professionnelles, etc..

Les systèmes d’étanchéité liquide en toiture-terrasse sont des systèmes de technique non courante non envisagés expressément par les DTU. Le risque décennal lié à leur mise en œuvre n’est pas automatiquement couvert dans les polices d’assurance usuelles des entreprises.

Or, la garantie décennale est obligatoire.
Une homologation française reste donc nécessaire, pour répondre aux besoins des assureurs. Elle est destinée à vérifier l’adéquation des systèmes aux exigences de la construction.
C’est le rôle des :
a) Document Technique d’Application / Avis Technique établis par le C.S. T.B. (dès qu’un produit ou système est soumis à l’obligation du marquage CE, il n’est plus soumis à la procédure des Avis Techniques)
b) Cahier des Clauses Techniques sous avis d’un Contrôleur Technique.

Entreprises habilitées en étanchéité liquide des toitures-terrasses :

Entrepreneurs d’étanchéité, et principalement ceux détenteurs de la qualification Qualibat 3242 et 3243, ayant souscrit une police d’assurance spécifique.

 

 

Catégories Niveau de performances par catégorie
Durée de vie estimée W1 = 5 ans W2 = 10 ans W3 = 25 ans
Zones climatiques admises M
Zone modérée, climats correspondants à <5GJ/m2 et à <22°C su l’année
S* Zone sévère, climats correspondants à >5GJ/m2 et à >22°C su l’année
Domaine d’emploi admissible (sur support résilient) P1 = toiture-terrasse non accessible P2 = toiture-terrasse technique P3 = toiture-terrasse accessible au trafic piétonnier
Domaine d’emploi admissible (sur support dur) P1 = toiture-terrasse non accessible P2 = toiture-terrasse technique P3 = toiture-terrasse accessible au trafic piétonnier P4 = toiture inversée, terrasse, jardin, terrasse végétalisée
Pente de toiture-terrasse admissible S1 pente < 5% S2 pente de 5 à 10% S3 pente de 10 à 30% S4 pente > 30%
Température minimum admissible en service TL1 = +5°C TL2 = -10°C TL3* = -20°C TL4 = -30°C
Température maximale admissible en service TH1 = +30°C TH2 = +60°C TH3 = +80°C TH4 = +90°C