Etanchéité des planchers intermédiaires intérieurs des locaux humides ou locaux techniques

Définition

Plancher intérieur d’un bâtiment fermé pouvant être exposé à des déversements d’eau, y compris les planchers sur vide sanitaire. Exemples : locaux techniques, locaux humides, cuisines, sanitaires, salles de bain…

Réglementation européenne

agrément technique européen concernant l’étanchéité des locaux humides — procédure en cours de formalisation —.

Réglementation française

a) Règles Professionnelles
Les règles de l’art en matière d’étanchéité des planchers intermédiaires intérieurs sont fixées par :
Les règles professionnelles SEL concernant les travaux d’étanchéité à l’eau réalisés par application de systèmes d’étanchéité liquide sur planchers intermédiaires extérieurs.

Editées et homologuées sans réserve par l’Agence Qualité Construction en 2002, ces règles professionnelles définissent les supports admissibles ainsi que le mode de mise en oeuvre d’un SEL. Elles établissent par ailleurs des critères performanciels des SEL — résistance à la fissuration, à l’arrachement, aux sollicitations mécaniques, adhérence du carrelage…— auxquels doivent répondre les systèmes d’étanchéité liquide envisagés dans ce domaine précis. En fonction des résultats, un SEL sera classé dans une des 2 classes : SP2 ou SP3. Chaque classe détermine la destination du SEL ainsi que sa constitution.

b) Cahier des Clauses Techniques sous avis d’un contrôleur technique
Sur le fond des dispositions des Règles Professionnelles, le Cahier des Clauses Techniques visé reconnaît d’une part le classement du système et précise, par ailleurs, les limites exactes de son domaine d’emploi et les conditions de sa mise en oeuvre.

c) Garantie décennale obligatoire
Le respect des dispositions des Règles Professionnelles et du Cahier des Clauses Techniques entraîne l’accès possible, au profit du maître d’ouvrage, d’une couverture du risque décennal.

Classe du SEL SP2 SP3
Destination Planchers intermédiaires intérieurs accessibles à la circulation ou au stationnement de piétons ou de matériels de manutention en relation avec l’usage des locaux considérés
Protection Utilisable exclusivement en accessibilité directe ou sous protection dure scellée désolidarisée Utilisable exclusivement sous protection dure collée ou scellée désolidarisée
Fissuration existante admissible du support sans traitement spécifique ≤ 0,2 mm
Constitution minimale du revêtement 2 couches sur primaire, si nécessaire
Epaisseur sèche minimale du SEL ≥ 0,8 mm ou ≥ 1,0mm sous protection dure scellée désolidarisée ≥ 1,0 mm

 

Entreprises habilitées en étanchéité liquide des planchers intermédiaires intérieurs :

Entrepreneurs d’étanchéité, principalement qualification Qualibat 3242 et 3243.

 

SPEC SEL
Définition  Systèmes de Protection à l’Eau sous Carrelage (c’est à dire sous carrelage collé) Systèmes d’Etanchéité Liquide
Fonction remplie Permet d’utiliser en support d’un carrelage collé des ouvrages qui, en considération de l’humidité du local, ne serait pas admis dans cet usage Etanchéité des locaux humides, planchers, murs et cloisons
Sollicitation admissibles dans les locaux Locaux de classe P3 du classement UPEC ne comportant pas d’évacuation Locaux de classe P3 du classement UPEC en cas de pose sous carrelage collé
Domaines d’emploi Sous protection dure en carreaux céramiques ou analogues collés -SEL de classe SP2 en revêtement directement accessible ou sous protection dure désolidarisée -SEL de classe SP3 sous protection dure rapportée (collée ou scellée)
Entreprises intervenantes Entreprises de carrelage – revêtement mosaïque (Qualibat 63) Entreprises d’étanchéité (Qualibat 3242 et 3243)
Garantie Garantie éventuellement décennale si le décollement du carrelage entraîne l’impropriété à l’usage de l’ouvrage Garantie décennale d’étanchéité étendue à la fixation du carrelage dans le cas d’un carrelage collé, si le décollement du carrelage entraîne l’impropriété à l’usage de l’ouvrage