Etanchéité des balcons, loggias et coursives

Définition

Extrémité d’un plancher intermédiaire en saillie ou en retrait par rapport à la façade, dominant des parties non closes du bâtiment, communiquant avec un local habitable, et limité vers l’extérieur par un ouvrage vertical formant garde-corps.

Réglementation européenne

néant

 

Réglementation française

a) Règles Professionnelles
Les règles de l’art en matière d’étanchéité des balcons, loggias et coursives sont fixées par :
Les Règles Professionnelles SEL concernant les travaux d’étanchéité réalisés par application de systèmes d’étanchéité liquide sur planchers extérieurs en maçonnerie dominant des parties non closes du bâtiment.

Editées et homologuées sans réserve par l’Agence Qualité Construction en 1999, ces règles professionnelles définissent les supports admissibles ainsi que le mode de mise en oeuvre des SEL. De plus, elles établissent des critères performanciels des SEL — résistance à la fissuration, à l’arrachement, aux sollicitations mécaniques, adhérence du carrelage…— auxquels doivent répondre les systèmes d’étanchéité liquide envisagés dans ce domaine précis. En fonction des résultats, un SEL est classé dans une des 5 classes : SE1, SE2, SE3, SE4 et SE5.
Chaque classe détermine les conditions dans lesquels le SEL en question est adapté –nature des travaux, climat, destination- ainsi que sa constitution.

b) Cahier des Clauses Techniques sous avis d’un contrôleur technique
Sur le fond des dispositions des Règles Professionnelles, le Cahier des Clauses Techniques visé reconnaît d’une part le classement du système et précise, par ailleurs, les limites exactes de son domaine d’emploi et les conditions de sa mise en oeuvre.

c) Garantie décennale obligatoire
Le respect des dispositions des Règles Professionnelles et du Cahier des Clauses Techniques entraîne l’accès possible, au profit du maître d’ouvrage, d’une couverture du risque décennal.

Entreprises habilitées en étanchéité liquide des balcons, loggias et coursives

Entrepreneurs d’étanchéité, principalement ceux détenteurs de la qualification Qualibat 342 et 343 ainsi que les entreprises détentrices de la qualification Qualibat 324.

 

Classe du SEL Nature des travaux Usage des ouvrages Accessibilités Exposition climatique Mode d’accessibilité Fissuration* Constitution min. du revêtement Epaisseur sèche
SE1 curatifs sur ouvrages anciens de plus de 10 ans Piétonniers privatifs : (balcons ou loggias), de surface unitaire ≤ 20 m2 Climat plaine Directe uniquement ≤ 0,3 mm ≤ 2 couches ou 1 couche d’épaisseur ≥ 1,5 mm sur primaire si nécessaire ≥ 0,5 mm armé ≥ 0,8 mm
SE2 neufs ou curatifs Piétonnier sans limitation de surface Climat plaine Directe uniquement ≤ 0,3 mm 2 couches sur primaire si nécessaire ≥ 0,8 mm
SE3 neufs ou curatifs Piétonnier sans limitation de surface sous protection dure Climat plaine Sous protection dure uniquement (désolidarisée ou collé) ≤ 0,3 mm 2 couches sur primaire si nécessaire ≥ 1,0 mm
SE4 neufs ou curatifs Piétonnier sans limitation de surface Climat plaine et montagne Directe ou sous protection dure désolidarisée ≤ 0,3 mm 2 couches sur primaire si nécessaire ≥ 1,0 mm
SE5 neufs ou curatifs Piétonnier sans limitation de surface sous protection dure Climat plaine et montagne Sous protection dure uniquement (désolidarisée ou collée) ≤ 0,3 mm 2 couches sur primaire si nécessaire ≥ 1,0 mm
* Fissuration existante admissible du support sans traitement spécifique